Ces mots qui sont nos maux…

Il y a quelques mots et expressions modernes (ou, sur le plan historique, relativement modernes) qui synthétisent la dérive et les dysfonctionnements de notre société moderne. En France tout d’abord, mais pas seulement : je constate aussi cette dérive aux USA.

Alors, de quoi s’agit-il ?

Eh bien il y a « politiquement correct » en premier lieu, mais pas seulement. J’ai déjà évoqué le politiquement correct dans ce post, je vous invite donc à y revenir. Pour faire court, disons que le politiquement correct empêche les débats et échanges où on va dire les choses comme elles sont… Ben oui quoi, faut pas choquer, vous comprenez ?

Non, je ne comprends pas. Je ne vois pas en quoi le désir absolu de ne « pas choquer » pourrait contribuer à nous faire avancer, désolé.

L’autre mot qui est à bannir est l’égalitarisme. Voilà une doctrine particulièrement pernicieuse et qui se répand à présent partout, hélas. Sous prétexte d’une égalité de base (souhaitable), on va imposer des règlements castrateurs qui aboutiront au nivellement par le bas. Ce réflexe doit être une conséquence de la montée de la bêtise et de la médiocrité sans doute !

Comme tous les médiocres sont jaloux de la réussite (quelle qu’elle soit !) des autres, ils ont inventé une doctrine qui permet de couper les ailes à tous ceux qui dépassent de la ligne (le clou qui dépasse appelle le marteau !). Bravo, bien joué, on va vers une société qui fait vraiment envie avec ça !

Enfin, terminons par la victimisation, dernier avatar de la « culture de l’excuse ». Cherchez bien, vous devez forcément être « victime de quelque chose » : si ce n’est votre patron, c’est sans doute votre conjoint ou même vos amis ou vos collègues qui vous martyrisent !

Mais si, les victimes (de tout et de rien) sont de plus en plus nombreuses de nos jours. Y compris et surtout parmi les délinquants. Il faut dire que ce n’est pas de leur faute (culture de l’excuse), mais celle de la société (au passage, ça permet de renforcer l’égalitarisme…).

Tant qu’on ne sortira pas de ces raisonnements absurdes, on peut dire adieu aux vrais progrès et accepter de se laisser glisser dans une lente, mais certaine régression…

Une réflexion au sujet de « Ces mots qui sont nos maux… »

  1. Trop souvent d’accord avec tes articles !!
    Un peu à côté, je viens de lire dans « La Croix »que « Vieille Sorcière » est considérée comme une insulte Sexiste. Vu comme ça le nombre d’amendes va exploser…
    PS J’ai retrouvé la pile des AUTOMOTO des années 70 et particulièrement la photo du RICARD à son inauguration !

Laisser un commentaire