Roland Garros, sur la pente du déclin ?

Pour le moment, Roland Garros est toujours un tournoi prestigieux, faisant partie du très convoité « grand chelem ». Mais pour encore combien de temps ?

En effet, on peut s’interroger sur la gestion par les organisateurs (lire cet article pour preuve), car les tribunes sont restées quasi vides tout au long de ces deux semaines. Ce n’est pas la faute de la météo (pourtant bien pourrie, comme d’habitude depuis deux mois) qui aurait pu refroidir les ardeurs des spectateurs… Mais ce n’est pas pour cela, hélas. Car, l’erreur des organisateurs, c’est de donner la priorité aux entreprises qui leur achètent des « packages ».

C’est une méprise classique : en pensant vendre des places, l’organisateur croit oeuvrer pour le bien de son épreuve, mais les gradins vides annulent tout le bénéfice de l’opération, car le dommage en terme d’image est bien plus grand que les résultats financiers. Sur le long terme, c’est ainsi qu’on abime le prestige d’un événement, petit à petit, sans y prendre garde. En négligeant son vrai public (celui des passionnés et non celui des entreprises), l’organisateur se trompe de cible et se tire une balle dans le pied. On en reparlera dans quelques années…

Une réflexion au sujet de « Roland Garros, sur la pente du déclin ? »

  1. C’est sur que quand on ne paye pas sa place on hésite à aller se geler au bord du court ou plutôt on hésite pas a ne pas y aller. Je pense aussi qu’avec les nouvelles technologies hautes définitions et les télé hyper grand format on se dit qu’avec une météo pareille qu’on est pas si mal chez soit.

    Perso ce qui m’a terriblement choqué c’était de voir les arbitres chaudement vêtus et les ramasseurs de balle en tenues légères ! Aucun respect pour les enfants ! j’aimerais bien savoir combien sont tombés malades.

Laisser un commentaire