Mon rôle en tant « qu’éditeur »…

En tant qu’auteur auto-publié totalement intégré (ouf !), je suis également capable de jouer le rôle d’éditeur pour les livres des autres. Je ne le fais pas régulièrement, ce sont plutôt des exceptions, soit parce que je collabore à un titre en tant que co-auteur (comme pour notre livre sur l’histoire de l’informatique avec Laurent Poulain ou, plus récemment, « Le miroir brisé des réseaux sociaux » avec François Liénart), soit parce que je m’occupe de publier les livres écrits par Murielle, mon épouse.

Et, justement, elle vient de terminer son 4ème ouvrage : Montessori pour les bébés. Ce nouvel ouvrage a été l’occasion d’un vrai travail d’équipe puisque Quentin, notre fils aîné, a contribué avec des illustrations et nous avons également intégré la préface de Bernadette Moussy. De mon côté, mon apport est strictement « technique » : j’ai composé la couverture, je me suis occupé de la mise en page et j’ai contribué aux phases (nombreuses !) de corrections. Ensuite, il s’agit juste de générer les fichiers et de les poster sur les différentes plateformes de publication.

Eh bien, même cantonné dans ce rôle « technique », sortir un livre représente une somme de travail significative et, bien sûr, pendant ce temps-là, mes propres projets sont mis entre parenthèses… Car l’investissement requis ne permet pas de se disperser sur plusieurs projets à la fois ; lors de la phase finale, vous n’avez plus qu’une idée : c’est d’en avoir terminé avec le projet en cours qui devient complètement obsédant !

Il y a typiquement un « effet tunnel » lors de cette période intense : plus rien ne compte tant que ce n’est pas enfin fini. Même si ce n’est pas vraiment un de mes livres (je n’en suis pas l’auteur, c’est très clair), je ne peux m’empêcher de considérer qu’il s’agit tout de même d’une de mes créations et cela me permet de comprendre le type d’attachement que ressentent les éditeurs pour les ouvrages qu’ils ont contribué à faire naître… Et là, on réalise que les éditeurs sont encore plus mal compris que les auteurs et ce n’est pas peu dire !

amazon-bb

Laisser un commentaire