Livres numériques : quelle liseuse choisir ?

Aujourd’hui, un ami m’a posé cette question : quelle liseuse numérique puis-je/dois-je offrir à ma chère et tendre ?

Après avoir discuté avec lui et donné ma recommandation, cet ami m’a suggéré d’en faire un post sur ce blog : « ce sera utile à d’autres » affirmait-il…

Donc, voilà, je vais vous recommander une liseuse numérique pour lire des livres, numériques (thank you, captain obvious!).

Merci capitaine obvious !

Donc, ma recommandation ne va évidemment pas concerner les tablettes de type iPad ou autres. Ces tablettes sont très bien pour une large plage d’utilisation mais pas pour la lecture. Pourquoi pas la lecture ?

Eh bien parce que les écrans traditionnels d’ordinateurs (et les tablettes sont des ordinateurs, merci-vous-savez-qui) fatiguent les yeux à la longue et sont carrément inutilisables dehors à la lumière du soleil (or, un bon livre est encore meilleur à lire dehors dans son jardin ou sur la plage…).

Mes livres récents en format papier... Sous le soleil de la Floride !

Mes livres récents en format papier… Sous le soleil de la Floride !

Bref, on parlera ici seulement des liseuses équipées d’un écran de type « eInk » ou encore « encre électronique » ou même « papier électronique » :

Le papier électronique (également appelé « encre électronique », ou « e-paper » en anglais1), est une technique d’affichage sur support souple (papier, plastique), modifiable électroniquement, cherchant à imiter l’apparence d’une feuille imprimée et qui, comme le papier, ne nécessite pas d’énergie pour laisser un texte ou une image affiché.

Contrairement aux techniques d’affichage classiques qui nécessitent un rétro-éclairage ou l’émission de photons, le papier électronique est purement réflectif et utilise la lumière ambiante de la même manière que le papier classique. Un papier électronique doit pouvoir afficher du texte et des images indéfiniment, sans consommer d’énergie, que ce soit pour l’affichage ou pour un éventuel système de traitement de données, et doit permettre le changement de ce qu’il affiche. La plupart des papiers électroniques consomment de l’énergie uniquement lorsque le contenu affiché est modifié. Les pixels d’un tel système doivent donc posséder plusieurs états distincts stables, de manière à garder intact le contenu affiché en l’absence de source d’énergie.

Le papier électronique a été développé dans le but de surmonter certaines limitations liées aux écrans d’ordinateurs classiques. Par exemple, le rétro-éclairage de certains écrans peut être agressif pour l’œil humain, alors que le papier électronique reflète la lumière tout comme une feuille de papier classique le ferait. Ainsi, il est très facile de lire sur du papier électronique, quel que soit l’angle sous lequel on le regarde. De plus, le papier électronique est léger, durable, et très flexible par rapport aux autres types d’affichages (mais moins flexible que du papier).

L’offre en la matière est assez fournie sur le marché FR (Kindle, Kobo, Archos, Pocketbook, iRiver et eReader de Sony), sans compter l’excellent Nook de Barnes & Noble qui n’est pas (encore) disponible en France mais qui devrait l’être prochainement

Je sais que le Nook est excellent car j’ai pu l’essayer… Il semble qu’il gère moins bien son autonomie que le Kindle mais, à part ça, c’est une liseuse excellente et l’offre de titres (en anglais) sur B&N.com est quasiment aussi riche que sur Amazon sinon plus. Quand le Nook sera effectivement disponible en France, ce sera un choix à considérer (si l’offre de titres en français est à la hauteur…).

Photo du 04-02-13 à 14.59

Le Nook de Barnes & Noble.

Donc, ma recommandation va se limiter au Kindle d’Amazon et seulement celui-là. Pourquoi se limiter au Kindle ?

Pour plusieurs raisons :

  1. je connais bien ce produit car on en a trois dans la famille (différents modèles, tous très bons),
  2. l’offre de livres est très étendue, aussi bien en français que dans les autres langues,
  3. on peut être sûr qu’Amazon ne va pas laisser tomber cette offre !

Donc, le Kindle d’Amazon, OK. Mais alors, lequel ?

Car la gamme commence à être large désormais… Tout d’abord, laissez de côté tout ce qui est « Kindle Fire » : le Fire et Fire HD sont des tablettes Android et pas des liseuses. Ce sont peut-être des concurrentes de l’iPad (ça reste discutable mais c’est un autre sujet) mais pas des liseuses donc, pas bon pour la lecture, point !

Kindle

Reste deux modèle : le Kindle à 79€ et le Kindle Paperwhite à 129€ (je laisse de côté celui avec l’option 3G qui est plus cher et dont l’intérêt ne me saute pas aux yeux…). Comment choisir entre ces deux-là ?

Le Kindle de base est déjà un très bon choix. Si vous hésitez, prenez le moins cher, vous êtes ainsi certain de ne pas vous tromper !

Et le « paperwhite » alors, il n’est pas bon ?

Si, très bon car il corrige le seul défaut du Kindle de base : grâce à son rétro-éclairage, vous pouvez lire même en condition obscure ce qui n’est simplement pas possible avec l’autre…

paper

Bonne lecture donc !

Puisqu’on parle de lecture, j’ajoute que cette activité bénie ne se limite pas aux livres… Le numérique commence aussi à concerner les magazines… Et, dans ce cas, les tablettes reprennent un peu du poil de la bête !

En effet, qui dit « encre électronique » dit aussi noir & blanc, pour le moment… Et, pour des magazines, la couleur c’est pas mal quand même…

Je viens de découvrir l’application Motor Sports sur l’iPad proposé par le magazine anglais du même nom (à connaitre absolument, a must my dear!) et c’est vraiment extra car on peut aussi acheter les anciens numéros déjà parus (sur une période de deux ans seulement, pour le moment…). C’est un peu cher mais le résultat est vraiment bien.

Photo du 04-02-13 à 14.58

Motor Sport, le numéro Septembre 2012, spécial Fittipaldi… Un régal !

5 réflexions au sujet de « Livres numériques : quelle liseuse choisir ? »

  1. mais j ai deja dans mon ordi 200 livres que j aimerais bien garder dans ma bibliotheque ,,,es ce que quand on a une liseuse on peut soit meme ajouter nos livres,,,ou faut il toujours achete les livres avec amazone..
    es ce qu il y a une fente pour pouvoir ajouter des choses sur notre liseuse
    merci

  2. Oui et heureusement !
    Il est relativement facile d’ajouter ses propres livres sur le Kindle ou le Nook (alors que c’est moins évident sur l’iPad) : il suffit de brancher la liseuse sur le PC via son câble USB et le Kindle (ou le Nook et ça doit être pareil pour les autres, je suppose) apparait ensuite sur le bureau comme un volume de disque externe. Il suffit alors de faire glisser les livres voulus vers le bon dossier et c’est tout !

  3. Il me semble qu’elle lit très peu de format. Le Epub n’est pas comptatible , je crois.

  4. Cet article date un peu désormais. J’utilise un Kindle Paperwhite tous les jours depuis des années maintenant et avec une grande satisfaction. C’est donc la liseuse que je recommande, aujourd’hui plus que jamais.

Laisser un commentaire