Deux héros méconnus (ou, au moins, pas assez connus) du XXème siécle

On va faire une petite pause dans l’énumération de mes dix mesures car je suis en train de lire un (petit) livre sur l’ONU… Et comme, justement, une de mes mesures concerne l’ONU, autant attendre un peu sur ce point, non ?

En attendant, je voudrais évoquer deux héros du XXème siècle dont on ne parle pas assez, selon moi : Guy Debord et Richard Feynman. Pas de lien entre les deux : le premier était un philosophe ou, au moins, un penseur (situationniste) alors que le second était un (brillant) physicien. Rien à voir donc sinon l’époque.

Guy Debord est surtout connu pour son livre : la société du spectacle. Cet ouvrage majeur est le meilleur livre qu’on ait écrit jusqu’ici sur la société moderne. Debord avait tout compris avant les autres et en profondeur. Vingt ans après ce livre, Debord récidive avec « Commentaires sur la société du spectacle » un peu plus abordable que l’original. Il faut le dire, Debord n’est pas très « accessible » et ne fait aucun effort dans ce sens. Pire, il aime bien être hermétique comme le démontre son documentaire « La société du spectacle » qui n’est carrément pas regardable (et là, vous pouvez me croire sur parole !).

Heureuseument, Yann Kerninon nous propose cette excellente vidéo qui fait une bonne synthèse des concepts de « la société du spectacle ». Ne vous formalisez pas des 30 premières secondes, c’est Kerninon qui tente de faire de l’humour…

Merci Yann.

Voyons maintenant le cas de Feynman. Bien moins connu qu’Einstein, c’est pourtant un type considérable dans l’Histoire moderne de la science car, en dehors des ses contibutions (très importantes mais difficiles à saisir…) à la physique quantique, ce Monsieur est à l’origine de la nanotechnologie et des ordinateurs quantiques (sans doute l’avenir technique de l’informatique), rien que cela !

C’est lui qui imagina les nanotechnologies le tout premier (en 1959 !) avec une conférence restée célèbre : There is Plenty of Room at the Bottom (« Il y a plein de place au fond »).

Un savant sympathique à découvrir séance tenante moi je dis :

Merci Richard.

Laisser un commentaire