Top Gear vs The Grand Tour, sic transit gloria mundi

Vous connaissez sans doute l’émission Top Gear de la BBC, non ?

C’est déjà une émission ancienne (première diffusion en 1977) mais c’est surtout à partir de 2002 qu’elle connut un succès planétaire. Ce succès est due en partie à ses animateurs de l’époque : Jeremy ClarksonRichard Hammond et James May

Les animateurs « historiques » : les anciens présentateurs Jeremy Clarkson (au milieu), Richard Hammond et James May.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes, en dépit des propos quelquefois polémiques de Clarkson (le personnage est connu pour ne pas faire « dans la dentelle » et c’est pour cela qu’il est apprécié), les épisodes sont intéressants, instructifs, souvent drôles et toujours à la recherche d’originalité, le plus souvent avec succès. Et justement, le succès, l’immense succès est bien là, Top Gear fait office de référence et c’est mérité.

Hélas, la belle mécanique s’enraye en 2015 : Clarkson (toujours lui) est accusé d’avoir eu une « altercation » avec un producteur et est viré de la BBC. Sans doute Clarkson se croyait-il tout permit et intouchable (c’est bien dans la ligne du personnage…) mais non, pas cette fois, viré, point.

Ces deux acolytes (Hammond et May) ont décidé de ne pas rester dans ces conditions (sans Clarkson avec eux, ça n’avait sans doute plus le même charme…) et le trio s’est mis en tête de créer une autre émission, dans le style de Top Gear (mais sans utiliser ce nom, bien sûr) et se sont vendus au plus offrant. Netflix était sur les rangs mais c’est finalement Amazon qui remporta le morceau fin 2015…

Extrait de Wikipedia à propos du Grand Tour (le nom de la nouvelle émission) :

Les trois anciens animateurs de Top Gear ainsi que l’ex-producteur de l’émission, Andy Wilman, ont convenu de produire conjointement l’émission, avec un accord initial porté à 36 épisodes diffusés en trois ans1. La diffusion sur Amazon Video est programmée pour le 18 novembre 20162.

Le format prévu initialement se présentait sous la forme particulière d’un téléfilm filmé exclusivement à l’extérieur, sans scènes tournées en studio[réf. nécessaire]. Mais après que le titre fut dévoilé, il a été annoncé qu’il y aurait des scènes en studio tournées dans une tente géante dans divers endroits du globe (une par émission)3. Le PDG d’AmazonJeff Bezos a décrit ce programme comme « très, très, très coûteux »4. La société responsable du programme est W. Chump & Sons. Pour la saison deux, The Grand Tour aura une base permanente dans la campagne Anglaise, au nord d’Oxford.

 

Alors, la magie s’est-elle renouvelée ?
Non et c’est justement cela qui est intéressant !

En effet, on pouvait penser que le ton particulier de cette émission était due au talent de ces animateurs. Et sans doute était-ce vrai mais seulement en partie. Une fois l’équipe « visible » loin de la BBC et bénéficiant des millions d’Amazon, le résultat qui devait être grandiose est seulement médiocre (et encore !). Le bailleur de fonds a sans doute exigé que l’émission soit un peu « américanisée » et cela s’est révélé une grossière erreur. Tout le côté british, qui rendait Top Gear attachant, s’est donc brutalement évaporé.

Et, ainsi, on se rend compte que les producteurs avaient leur part dans cette réussite. Clarkson et ses acolytes ne faisaient pas tout… Sic Transit Gloria Mundi (ainsi passe la gloire du monde).

Laisser un commentaire