« Prêt à jeter – Obsolescence Programmée », un documentaire à voir…

Une fois de plus, on s’aperçoit que rien n’est vraiment caché, tout est accessible pour peu qu’on veuille bien s’en donner la peine… Et c’est le cas avec le mécanisme qui est à la base de notre fameuse « société de consommation ». Dans le documentaire ci-dessous, le principe de l’obsolescence programmée vous est révélée en détail. La fin est un peu longue mais l’ensemble vaut vraiment la peine d’être vu !

Une réflexion au sujet de « « Prêt à jeter – Obsolescence Programmée », un documentaire à voir… »

  1. Documentaire intéressant.

    Le documentaire insiste sur le fait qu’une entreprise a tout intérêt à l’obsolescence programmée. Une autre manière de voir les choses est qu’une entreprise qui ne suit pas une obsolescence programmée est PENALISEE. Le documentaire donne l’exemple de Ford et de son modèle T face à General Motors, mais il existe plein d’autres cas d’entreprises qui se sont retrouvées le bec dans l’eau car, leur produit marchant trop bien, les ventes se sont effondrées. D’un certain côté, ce n’est pas que la faute des méchantes entreprises avides de profit, mais également la faute du consommateur. Notre faute.

    Une grande partie est une histoire de mesure. C’est une chose de séduire le consommateur pour qu’il achète le dernier modèle comme le fait Apple (rien ne l’oblige à acheter un nouveau produit après tout). C’en est une autre de volontairement réduire la qualité du produit. C’en est encore une autre de limiter artificiellement le nombre de pages qu’une imprimante peut imprimer.

    Je note cependant que les solutions alternatives sont floues. Lorsque Latouche affirme que « on peut développer d’autres formes de richesses (…) comme l’amitié, le savoir », ca me fait bien marrer. Pareil pour le fait de suggérer que l’Allemagne de l’Est est l’exemple à suivre. Ce pays n’a pas que construit que des produits de haute qualité (comme la tristement célèbre Trabant) et certainement pas en quantité suffisante.

Laisser un commentaire