« Life » et « Ghost in the shell », des remakes peu inspirés ou plus que cela ?

Je viens de voir deux films de SF récents : « Life » et « Ghost in the shell ». Des productions intéressantes qui sont, à mon avis, bien en phase avec leur époque… Voyons cela en commençant par « Life ».

Il suffit de voir la bande-annonce pour comprendre que la référence est évidente : c’est (plus ou moins) un « remake » d’Alien, le tout premier sorti au début des années 80… A son époque, Alien avait été un choc et un grand succès (mérité). On ne peut en  attendre autant de « Life » : il pourrait être un succès mais ne sera certainement pas un choc : on est habitué à ce genre « d’horreur » désormais. « Life » est un film très prenant car l’ambiance est réussie (un point clé pour une création dans ce genre). Les effets spéciaux sont carrément superbes et les acteurs se débrouillent correctement. Le seul bémol, c’est la référence, justement. Comment ne pas le comparer à « Alien » et en conclure que le remake n’est évidemment pas à la hauteur de l’original. Pourtant, ce n’est pas par un manque de profondeur (l’original n’avait rien de spécial sur ce plan) car la fin de « Life » est bien vue (non, je ne spoile pas !). Non, ce qui cloche, c’est l’air de déjà-vue bien trop prononcé et c’est dommage. Ceci dit, allez voir « Life », vous ne devrez pas être déçu (hé, je ne rembourse pas sinon, hein !).

Pour ce qui est de GITS (c’est comme cela que disent les connaisseurs !), j’ai eu le plaisir rare d’avoir une séance « privée » : j’étais absolument seul dans la salle !
Inutile de dire que j’adore cela…

Pour parler du film, nous sommes ici dans un contexte un peu différent de « Life » car la référence est cette fois tout à fait explicite : GITS est (à la base) un manga (1989) et un film d’animation (1995).

Ici, attention, il s’agit d’une « oeuvre culte » avec son cortège de fans qui vont vous affirmer que « vous n’avez rien compris ! » et qu’il faut d’abord lire le manga avant tout pour avoir le droit de donner son avis. Désolé, le manga, pas pour moi. C’est comme écrire de la main gauche : j’essaye de temps en temps, j’abandonne aussi vite !

Bref, le film d’animation de 1995 est très réussi et propose une réflexion assez intéressante sur la réalité de nos existences, de la substance même de cette réalité et de son essence. Le film tout récent lui, ne s’embarrasse pas de tout cela : esthétique et actions avant tout !

Je ne vais pas critiquer le « whitewashing » de cette production (mais c’est vrai qu’il ne reste pas beaucoup d’acteurs nippons dans le casting !) car, selon moi, ce n’est pas le défaut le plus important. Non, c’est plutôt le « brainwashing » qui est dévastateur dans ce GIST, surtout par rapport à l’original !

Cette fois, c’est le sens même de la réflexion qui est détourné : quand Binoche (oui, notre Binoche…) dit « ce ne sont pas nos souvenirs qui font notre identité », c’est exactement le contraire du message du film de 1995… Bravo, bien joué les gars !

A part ce contresens flagrant, le film est super quand on le voit comme les masses lobotomisées à qui cette production s’adresse : esthétique (pas si réussie que cela car trop appuyée) et actions (là, il y a ce qu’il faut : c’est un film américain tout de même !).

Laisser un commentaire