Les promesses non-tenues du télétravail

Le télétravail devait révolutionner nos pratiques et nos habitudes. Aujourd’hui, force est de reconnaitre qu’il n’en a rien été ou si peu.

Non pas que les moyens ne soient pas disponibles ou pas assez efficaces. En la matière, on peut même affirmer que les promesses ont été tenues, pour une fois.

Bien entendu, il reste du chemin à parcourir, beaucoup de chemin et c’est toujours ainsi. Car on s’aperçoit en marchant que le but est finalement plus loin qu’évalué au départ. C’est normal et ce n’est là que se situe le problème pour une fois.

Le vrai problème réside plutôt dans notre incapacité à vraiment tirer profit des progrès technique. Combien de fois vous êtes-vous retrouvé dans une réunion à penser « tout cela aurait pu être fait en vidéo-conférence » ?

Mais non, les autoroutes et les aéroports sont toujours aussi saturés et c’est bien la preuve qu’on ne sait pas (ou si peu) profiter des possibilités du télétravail. Et il ne s’agit pas seulement des réticences des employeurs (qui vont toujours préférer exiger votre présence physique, ça rassure !) mais bien de tout le monde en fait. Souvent, les gens ne veulent tout simplement pas rester chez eux pour différentes (mauvaises) raisons. Genre, j’ai déjà mon conjoint sur le dos tout le week-end, je ne veux pas que cela continue pendant la semaine…

Donc, une fois de plus, on est encore englué dans la situation classique du progrès technique qui va bien plus vite que les mentalités humaine.

Laisser un commentaire