Une réflexion au sujet de « Les dérives de l’Histoire : simplifications et justifications »

  1. Quelques commentaires sur la guerre de secession.

    D’un point de vue strictement constitutionnel, le Sud n’avait pas le droit de quitter l’Union. Une des choses très claires avant l’adoption de la Constitution des Etats-Unis était qu’une fois qu’un état a rejoint l’Union, il n’y a pas de sortie.

    C’est par contre un fait que les états du Sud ont commencé à quitter l’Union juste après l’élection de Lincoln, mais avant même qu’il ne soit inauguré. Ils n’ont même pas attendu qu’il essaye de passer quelconque loi.

    Plusieurs historiens s’accordent à dire que l’esclavage n’était de fait pas la principale préoccupation du Nord, mais de sauvegarder l’Union. L’un des points de contentions initial n’était pas l’esclavage dans les états du Sud mais dans les territoires de l’ouest (qui étaient amenés à devenir des futurs états)

    La proclamation d’émancipation a vu le jour le 1er janvier 1863, soit à peu près au milieu de la guerre (1861 – 1865). Une théorie que j’ai entendu est que Lincoln a utilisé l’argument de l’esclavage car la crainte était que l’Angleterre s’allie au Sud afin d’affaiblir les Etats-Unis. En orientant la guerre comme un conflit moral contre l’esclavage, il rendait plus délicat pour l’Angleterre de s’impliquer dans la guerre.

Laisser un commentaire