Le syndrome du feu d’artifice… sachez voir les vraies tendances !

Lors d’une discussion récente avec un ami (français, via Skype), celui-ci se lamentait sur l’état du monde : tu te rends compte, Trump est un malade, c’est inquiétant !
Et en France, c’est pareil, ces élections sont mal barrées… et ainsi de suite.

J’ai tenté de le rassurer, mais je dois dire que son attitude m’a interpelé : mon ami est intelligent (très même, sinon, il ne serait pas de mes amis…) et pourtant, il est victime, lui aussi, de ce que j’appelle le syndrome du feu d’artifice… Explications : les nouvelles dont vous abreuvent les médias jour après jour sont comme des feux d’artifice… Spectaculaires, captivants, mais, en fait, pas très significatifs. Car une fois la fumée dispersée que reste-t-il ?

Rien. Eh bien le flux des « actualités », c’est pareil : une fois la fumée dissipée, il ne reste rien de significatif… J’ai mis ce dernier mot en gras pour bien appuyer son importance.

En effet, des tendances significatives, il y en a peu et les médias n’en parlent presque pas. Ou, quand ils le font, c’est avec des analyses erronées, car les journalistes sont rarement compétents dans ces matières. Donc, pendant qu’on vous occupait avec la crise en Ukraine ou le « printemps arabe », la vraie tendance de ces dernières années, ça a été la baisse continue et durable du prix du pétrole, point.

Conséquences multiples :

  • les USA, de nouveau autonomes, se sont détachés de leur fixation sur le Moyen-Orient (en admettant finalement que l’Iran était bien la puissance régionale de ce coin-là…),
  • le Venezuela est entré lui dans une « spirale de la mort », voilà un pays ruiné et ravagé par la violence urbaine (et, vous avez remarqué, voilà une vraie crise dont nos médias ne parlent quasiment jamais !),
  • Cuba a perdu le Venezuela (comme allié et comme source de financement) et a été obligé de tendre la main aux USA,
  • les USA ont continué à mettre le boxon au Moyen-Orient parce que c’est ce que veut Israël (mais avec moins d’enthousiasme et moins d’application qu’au temps de Bush tout de même…), pas pour le pétrole qui les intéresse moins désormais,
  • enfin, la Russie de Poutine est entrée dans une crise économique sévère qui l’a empêché de réagir avec toute l’agressivité voulue à la crise ukrainienne…

Bref, voilà quelle était la vraie tendance et voilà quelles en ont été les principales conséquences. Bon, je vous vois venir, vous allez me dire « ben, si t’es si fort, pourquoi tu ne nous annonces pas la prochaine tendance si-gni-fi-ca-tive, hein, puisque t’es si fort ! »… Mais volontiers, suffit de demander !

La tendance actuelle, c’est « l’atterrissage économique » de la Chine : terminée la croissance stratosphérique, les choses vont redevenir « normale », y compris pour nos amis chinois. Une preuve ?
La voilà :

Cette vidéo vient du Wall Street Journal (une très bonne source quand on n’a pas l’esprit borné et des oeillères à la française !). Elle nous montre l’état actuel des chantiers navals chinois : à l’arrêt ou à 25% de leur capacité… C’est pas un signe ça ?
C’est pas une tendance, ça ?

Donc, les conséquences à venir seront basées sur le rééquilibrage qui est en train de se jouer entre les acteurs. Et ce rééquilibrage explique à lui seul pourquoi les Américains sont passés en mode panique : avant, c’était cool, on pouvait commander ce qu’on voulait aux « chinetoques » et ces « bridés » nous achetaient notre dette en plus (sénateur américain expliquant les années Obama) !
Mais là, ça va plus le faire… Ils ont plus les mêmes moyens et va donc falloir se débrouiller autrement pour maintenir notre
way of life (c’est-à-dire dépenser sans compte et faire n’importe quoi avec à côté…).
Dans les années 90, c’étaient les Japonais qui nous avaient fait le coup… Là, c’est au tour des Chinois… Ah, on peut pas compter sur ces « faces de citron », j’vous l’dis, moi (c’est le sénateur qui emploi ces termes, pas moi !).

Bref, vous l’aurez compris : ne vous laissez pas captiver par les feux d’artifice, comprenez les vraies tendances et réfléchissez à partir de celles-ci, point.

6 réflexions au sujet de « Le syndrome du feu d’artifice… sachez voir les vraies tendances ! »

  1. Bon raisonnement. A compléter en écoutant une conférence de Jean Marc Jancovici sur l’énergie et le climat.

  2. Tout à fait !
    La conférence de Jean Marc Jancovici sur l’énergie et le climat est édifiante, même si ce dernier est favorable au nucléraire (nul n’est parfait…).

  3. Deux belles illustrations très évocatrices.
    Le feu d’artifice a en plus une seconde interprétation qui est appropriée ici. C’est un chaos maîtrisé. On sait que ça va péter, certains savent mieux que d’autres comment et de quelle couleur, mais ça reste quand même une surprise pour tout le monde.
    Ensuite, pour les constructeurs chinois de machines qui transportent des trucs à travers les océans de la planète, il ne faut pas trop non plus tirer de conclusions abusives du fait qu’ils arrivent à la fin d’un cycle. Ce n’est qu’un indice parmi d’autres. A confronter avec les bribes d’informations telles que celles de http://www.trademap.org/. Une fois compilé et digéré tout ce big data on peut seulement entrevoir les tendances et réfléchir…

  4. Ah mais c’est exactement ce que je veux : que chacun creuse et réfléchisse par lui-même !
    Je ne suis pas sensé être « la voix unique », je peux me tromper. Donc, la réaction de Pascal me parait très saine, très appropriée, très souhaitable même…

Laisser un commentaire