La quête du casque idéal

Comme vous avez peut-être pu le remarquer en parcourant les pages de ce site, j’aime les casques !

J’en parle ici http://www.alain-lefebvre.com/deux-casques-sur-un-capot/, ici http://www.alain-lefebvre.com/mes-impressions-sur-le-arai-chaser-v/, ici http://www.alain-lefebvre.com/bell-bullitt-mon-avis-et-impressions/ et là http://www.alain-lefebvre.com/comment-ameliorer-le-bell-bullit/ et enfin ici http://www.alain-lefebvre.com/plus-de-400-e-pour-un-casque-jet-est-ce-raisonnable/ (et je dois en oublier, forcément !).

J’en ai pas mal, on pourrait même penser que je les collectionne (ce qui, avouons-le, n’est pas tout à fait faux !)… Mais, en fait, je cherche le casque idéal (sans le trouver bien sûr !), c’est comme une quête que je vais vous expliquer (brièvement) ici et maintenant.

Une quête forcément personnelle !

Précisons tout de suite que cette « quête » est très personnelle : je ne prétend évidemment pas que les résultats éventuelles de cette démarche soient applicables sur quelqu’un d’autre que moi. Nous avons tous nos préférences et elles sont souvent justifiées par nos expériences passées. Donc, c’est important d’insister sur ce point : ce que je vous raconte ici pourrait vous être utile (et tant mieux si c’est le cas) mais ça ne peut pas être considéré comme une étude « sérieuse et définitive » sur le sujet (vaste sujet en plus !)…

Commençons par énumérer ma « collection » afin d’avoir une idée de l’étendue (forcément limitée) de ma « quête »… Les photos ci-dessous montrent mes casques actuels (je ne compte évidemment ceux qui sont désormais relégués à un rôle « décoratif » comme mon Bell de l’époque Arcobaleno… qu’on peut voir ci-après).

L’intégral DMD Rocket à gauche à côté d’un Bell « automobile » à droite…

Suomi Apex et Arai Chaser V

Biltwell Gringo S et DMD Rocket

Shoei J.O. (les stickers Arai sont là pour « tromper l’ennemi !) et Givi Jet

Bell Custom 500

Shoei J-Cruise et Shark Nano

Bell Bullit et Biltwell Gringo

Shoei Glamster et Airborne « full ride »

Biltwell Bonanza et Hedon Hedonist

Précisons que je n’ai pas acheté tous ces casques neufs (sauf les Biltwell que j’ai acquis en Floride mais que l’on peut désormais trouver sur iCasque), j’en ai trouvé pas mal à bon prix et peu usagés sur le site du Boncoin, tout simplement.

Les casques intégraux : bonne protection vs contraignants

Commençons par parler des intégraux car, à la base, ce sont ces casques qui m’intéressaient. Pour moi, les casques de type « jet » ou « ouvert » étaient d’abord et avant tout destinés au tout-terrain et c’est ainsi que je les utilisais (avec une préférence pour mon Bell Custom 500 jaune et noir). Mais, à commencer par le Bell Bullit, j’ai pu constater que l’emploi de l’intégral n’était pas forcément toujours le meilleur choix (surtout en été et surtout avec un Arai qui est très « enveloppant » !).

Pourtant, j’ai persévéré dans cette voie car, pour moi, LE casque intégral représentait le casque ultime et, en plus, je le voulais d’un look classique (les casques modernes me paraissent simplement affreux !). C’est pourquoi j’ai acheté le DMD Rocket qui s’affichait comme la digne réincarnation du Bell Star des années 70. Or, ce casque s’est avéré plein de défauts : pas confortable, bruyant, des courants d’air partout… bref, inutilisable. J’ai tenté d’améliorer le confort du Bell Bullit (voir ici) mais sans arriver à un résultat vraiment satisfaisant. Finalement, les seuls intégraux dont je suis vraiment content, ce sont les deux Biltwell (Gringo et Gringo S) et aussi le Airborne full ride (que j’utilise désormais sur la piste quand je roule avec mon fils Val). On évoquera le Shoei Glasmter (qui mérite qu’on en parle et en bien car il est plutôt réussi) un peu plus tard mais je voudrais traiter le cas Arai

Voilà des casques qui sont plutôt coûteux et au look assez réussi mais qui ne sont pas épargné par les défauts, souvent absurdes d’ailleurs. Le principal, c’est le système de fixation de l’écran : fragile (j’ai cassé deux fois les plaques latérales… c’est au moins une fois de trop !) et difficile à utiliser. En effet, quand on doit remplacer l’écran, on passe un bon moment avant de comprendre comment il faut faire (quand on y arrive !). A côté de toute cette complexité inutile, le Suomy Apex est tout aussi esthétique et bien robuste (et bien moins coûteux, en plus !), le choix est vite vue donc !

Les intégraux Biltwell Gringo et Gringo S sont bien réalisés et confortables. Le Gringo S est très réussi sur le plan esthétique (presque aussi beau que le DMD Rocket) tout en présentant moins de défaut de confort (infiltrations d’air sous l’écran) que le DMD Rocket, encore lui. Le Biltwell Gringo impose de porter des lunettes de protection (ou masque) mais, en plus, il faut que ces dernières soient assez étroites pour passer par l’ouverture forcément limitée (ben oui, ça reste un casque intégral…). Du coup, ça limite dans le choix des lunettes ce qui est un élément clairement défavorable.

Inutile de croire que le masque « Smith » va pouvoir s’ajuster…

En revanche, des lunettes « étroites » vont pile poil !

Finissons cette partie sur les intégraux avec le Shoei Glamster. C’est la version « vintage » de l’intégral Shoei et, disons-le, sur le plan esthétique, le résultat est moyen (bon, ça dépend des goûts bien sûr) avec des choix de déco qui ne semblent pas tout à fait assumés. Bref, on aurait aimé plus de détermination de la part de Shoei sur ce coup-là. Mais, la prise en main est très positive en revanche : le casque est relativement léger, très bien fini, bien conçu (bravo pour le système d’écran qui fonctionne bien, sans poser de problème inutile) et confortable sans être oppressant, un excellent compromis (juste un seul reproche : pas mal de bruits aérodynamiques, un poil trop). Avec le Airborne Full Ride, ce sont bien les deux seuls intégraux que j’ai envie de vous recommander ici.

Les casques ouverts ou Jet : un bon compromis et un choix très large !

Du côté des casques ouverts, il y a deux écoles : les jets modernes avec écrans intégrés et les classiques avec tout à ajouter (visière haute, lunettes). Commençons par les modernes.

J’en ai trois : le Shark Nano, le Shoei J-Cruise et le Shoei O.J. Le plus « complet » est incontestablement le J-Cruise que je détaille ici. C’est effectivement un très bon casque mais il est coûteux (surtout pour un Jet) et pas complètement exempt de défauts (bruyant mais je cherche encore un casque qui ne l’est vraiment pas !). Le Shark Nano serait un encore meilleur compromis (il est plus compact et léger) mais sa qualité de fabrication et la fragilité de la fixation de l’écran lui font perdre des gros points… dommage.

Du coup, le Shoei O.J. (il existe aussi en version « intégral » avec le nom Ex-Zero) est sans doute le meilleur compromis des trois : complet et bien fini comme le J-Cruise mais bien plus léger (ça compte !), son écran est intelligemment intégré et facile à utiliser (mais il protège moins, on ne peut pas tout avoir et seul le J-Cruise offre une protection quasiment équivalente à un intégral).

Pour les casques Jet classiques, j’ai pu faire quelques expérimentations avec le Bell Custom 500 dont j’ai deux exemplaires : un noir & jaune que je n’utilise que pour le tout-terrain et l’autre, marqué « Freedom Machine » sur lequel j’ai pu tester plein d’écrans divers et variés. Ce qui est surprenant, ce que certains écrans à trois points de fixation qui me donnaient satisfaction en Floride (comme celui que j’utilise dans la vidéo ci-dessous) ne « fonctionnent » pas une fois en France !

Je ne parviens pas à expliquer le phénomène mais je le constate : super là-bas, nul ici !

Pour faire bref, aucun des écrans que j’ai pu tester sur ce Custom 500 une fois dans notre beau pays ne m’a donné satisfaction. Même en bordant tout le pourtour de scotch comme je l’ai fait pour mon dernier test (une « bulle » bleue à trois points de fixation), c’est nul, il y a des sifflements et des infiltrations d’air partout.

Voilà un bricolage finalement bien décevant !

Achevons ce tour d’horizon par les casques ouverts qu’on utilise avec des lunettes (ou masques). J’ai testé plusieurs de ces lunettes car il m’en faut des suffisamment larges afin que je puisse les mettre par-dessus mes lunettes de vue.

J’ai aussi voulu tester un casque Jet Hédon (le modèle Hedonist car je ne voulais pas leur écran intégré) puisque leur réputation de produit bien fini était mise en avant… Et donc ?
Ben oui, c’est bien fait, bons matériaux employés mais je ne suis pas sûr que ça justifie la différence de prix au final. Selon moi, les casques Biltwell ou Airborne sont de même niveau côté finition.

J’en ai profité pour tester une visière façon « Steve McQueen » dans le film Le Mans… Mais pas de miracle !

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, j’espérais que l’ajout d’une visière dotée d’un mini-écran me permettrait de me passer de lunettes en roulant. Mais en fait, non, même en étant protégé par le pare-brise de ma Z1000, ça ne suffit pas, faut mettre des lunettes, rien à faire !

Bon, dans le cas présent, les DMD assez larges sont parfaites.

Un peu chères mais finalement bien mieux que leurs casques !

Les grosses lunettes DMD avec leur large ruban trouvent bien leur place sur ce casque.

Terminons par ce que j’ai pu obtenir avec mon Biltwell Bonanza. Ce casque m’est précieux parce qu’il a été décoré pour correspondre exactement aux couleurs de ma Z1000.

Ma Z1000 « Freddom Machine » avec son casque à ses couleurs (même la visière a été repeinte…).

Là aussi, j’aurais pu rouler en ajoutant les grosses lunettes DMD et obtenir ainsi un résultat satisfaisant… Mais j’ai eu l’idée d’ajuster un écran issu de mon Shoei J.O. et il se trouve que ça s’adapte facilement !

L’écran du Shoei O.J. s’insère sans difficulté dans le bord des mousses du Bonanza…

Alors, bien sûr, cet écran « ajouté » n’est pas amovible… Il est fixe et il faut donc se « glisser dessous » en enfilant le casque mais il se trouve que ça passe impec !

Avec cet ensemble, j’obtiens un résultat tout à fait bon : pas d’infiltration d’air, rien de gênant et pas de buée non plus. Le compromis me satisfait et c’est bien là le principal.

Une conclusion ?

Bien, on l’auras compris, tous les choix et avis exposés dans ce texte sont très personnels. Cela pourrait être utile à certains et complètement à côté de la plaque pour d’autres, j’en suis bien conscient. Au bout du compte, suis-je parvenu au bout de ma quête du casque idéal ?
Dans une certaine mesure, oui puisqu’à ce stade, je n’ai plus envie de mener d’autres tests dans ce domaine. Ce que j’ai me suffit (heureusement encore !) et si je n’ai pas UN casque idéal, j’en ai quelques-uns que j’utilise au grès des envies et des circonstances.

Finissons par quelques recommandations express : Shoei plutôt que Arai, Biltwell et Airborne qui sont des bonnes surprises. Bonne route, sortez protégés (all the gear, all the time) sans jamais aucune exception !

==================
Mise à jour du 7/10/2022
==================

Bien entendu, cette quête ne s’arrête pas là et je continue mes expérimentations !

Dernièrement, j’ai pu acheté un intégral Premier Trophy (Phil Read Replica bien sûr !) et un jet Edguard Dirt Heritage.

Le Premier Trophy et le Dirt Heritage d’Eguard. Le Suomy n’est là que faire le beau sur la photo !

Commençons par le Premier (logique !). Pour faire court, celui-ci est un peu comme le DMD Rocket : beau look mais avec les défauts des casques vintages !

Beaucoup de courants d’air, du bruit et un écran qui ferme à l’ancienne, c’est-à-dire, difficilement (et pour l’ouverture, c’est pire !). J’ai tenté d’arranger les courants d’ai avec des bandes de mousse (comme on peut le voir sur la photo) mais sans grands effets.

Bref, casque superbe mais peu utilisable à mon avis. Pour comparer, j’ai refait un test avec le Suomy (ah, voilà pourquoi il est présent sur la photo !) et c’est clairement le jour et la nuit : voilà un casque moderne mais au look acceptable qui se comporte comme il faut : l’écran est facile à manipuler, pas de courant d’air, pas trop de bruit, merci…

Bref, le Premier va rejoindre le DMD avec qui il aura de riches conversations, j’en suis sûr !

Et que fait le jet Edguard dans ce « comparatif » ?

Eh bien, ayant testé le coûteux jet Hédon, il était juste de tester aussi son équivalent Français qui présente l’avantage de ne pas être cher, lui…

Je dois dire que ce Dirt Heritage m’a beaucoup plu : bien fini, belle déco, facile à verrouiller (la boucle « micrométrique » est quand même plus pratique que le traditionnel double-D…) et doté d’un écran qui vient jusqu’en bas. Soyons clair, c’est une vraie réussite.

Pas trop de bruit, pas de courant d’air (disons, une fois que j’ai bouché les ouvertures les plus béantes avec des bandes de mousse qui, cette fois, se sont avérées efficaces) et, si vous aves prit la précaution de resserrer les vis de l’écran, celui-ci est facile à manipuler et protège bien. Je recommande ce casque sans restriction !

Bon, cette fois, c’est terminé ?
Hum, pas tout à fait : je cherche un intégral AGV X3000 et je vais recevoir un intégral GPA « classic »… Donc, d’autres tests sont prévus !

===================
Mise à jour du 25/11/2022
===================

Comme j’ai reçu les casques attendus il y a quelques semaines déjà et que j’ai eu largement le temps de les essayer, il est temps d’en parler !

L’AGV X3000

Le GPA « classic ».

Alors, commençons par le GPA et précisons qu’il n’est plus commercialisé désormais. On ne le trouve plus que sur des sites comme Ebay ou LeBonCoin et ce sont donc des casques qui ont déjà des années… Sur le plan de la sécurité, ce n’est donc pas l’idéal, on est bien d’accord. Mais il se trouve que j’étais très fan de cette marque il y a trente ans !

Donc, je voulais revivre les sensations propres à ce casque en particulier. Je n’ai pas été déçu on retrouve toujours cette mousse assez ferme (rien à voir avec le « chausson moelleux » qu’offre Arai ou Shoei par exemple) et la fameuse visière-écran qui tient seul en position intermédiaire. Cependant, je dois dire que ce casque porte également sur lui le poids des ans : très en avance sur son temps au moment de sa sortie (milieu des années 70), il est un peu dépassé désormais, il faut bien l’avouer. Bref, ce tour de piste était simplement nostalgique et je ne peux vous recommander ce casque.

Voyons maintenant l’AGV X3000 : un très beau casque vraiment vintage puisqu’on reconnait l’AGV »Ago » des années 70 jusque dans la découpe du bord de casque, très caractéristique. La finition est superbe, on en a pour son argent. Et quand on roule alors ?

Eh bien, là aussi, les motifs de satisfaction sont aux rendez-vous : le système de fermeture de l’écran (avec ces pastilles aimantées) est parfaitement réussi, le meilleur de tous les casques vintage, sans aucun doute !

Ceci dit, ce casque n’est pas sans défaut. Ainsi, le maigre système d’aération avec sa ridicule languette en caoutchouc à retirer est clairement à revoir. Voilà pour les derniers ajouts à ma collection…

Ce contenu a été publié dans Enjoy the ride. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La quête du casque idéal

  1. alefebvre dit :

    Dernièrement, je me suis aperçu d’un critère plus important que je ne l’ai mis en avant : le bruit.
    Les bruits aérodynamiques varient beaucoup d’un casque à l’autre et peuvent se révéler très présents au point d’être gênants. Avec le SHOEI OJ, par exemple, c’est vraiment évident. Le casque est léger (un bon point) mais il n’isole pas assez et on en prend plein les oreilles du coup !
    Avec le Bitwell Gringo, l’emploi d’un masque étroit (pour pouvoir passer par l’ouverture) induit aussi un point gênant : on voit bien les déformations optiques sur les bords…
    Bref, on voit une fois de plus que tout compte et que pour être vraiment à l’aise, il faut que le casque puisse se faire oublier. Ce que presque aucun n’arrive à faire selon les circonstances (certains qui y arrivent bien par temps froids n’y arrivent plus par temps chauds car ils sont alors trop enveloppants…).

Laisser un commentaire