Un souffle d’air frais sur une époque marquée par le crétinisme ambiant

Vous voulez savoir où on en est en tant que nation, en tant que peuple, en tant que civilisation ?

Simple, écoutez donc Michel Onfray, un souffle d’air frais sur une époque marquée par le crétinisme ambiant (encouragé et diffusé par tous les médias…).

Ecoutez-le, on a l’état réel de la France à ce jour (et c’est assez déprimant). C’est rare que je sois 100% d’accord avec un analyste connu mais là, je dois avouer que c’est le cas.

Oui, il a l’air sûr de lui, oui, il croit connaitre tous les sujets mais passons tout cela et écoutons-le vraiment…

Bon, 100% d’accord 100% du temps des plus de deux heures de cette “interview” (il faut reconnaître que les questions posées sont rares…) ?

Non, tout de même pas mais au moins les trente premières minutes. Après, quelquefois, ça dérape un peu, effectivement. Mais tout de même, chapeau maestro !

3 réflexions sur « Un souffle d’air frais sur une époque marquée par le crétinisme ambiant »

  1. Michel Onfray est toujours très enrichissant à écouter et à lire… sauf quand il se pose en victime qui donne l’impression qu’il est à court d’arguments alors qu’il n’en manque pas et qu’il prend un ton péremptoire qui casse le débat.

  2. Tellement facile de taper sur le “peuple” crétin ! Ce peuple ignare, mais on a quand même de quoi s’interroger, les débiles ont commencé à faire des RIP et des RIC. Aaah! Vous avez dû être surpris, mais pas grave, Castaner, ou Benalla vont y remettre bon ordre. Et puis, tout le monde sait maintenant que Chouard est un anti-youpin notoire n’est-il pas ?

    Alors, pour ne plus être insulté de mongol, ou que sais-je alors que tu es mort écroulé chez bourdin de bfmWC, il faut combien de têtes de flic pour enfin être pris au sérieux, mais naaaan, continue à nous chier ta lie dans la gueule connard, je n’aurai AUCUN SCRUPULE à te découper la tête au katana saleté de fascho !

  3. Eh bien, quelle violence !
    Je ne suis pas sûr si cela s’adresse à moi ou à Onfray… Mais bon, si c’est pour moi, je viens de gagner une nouvelle étoile : j’avais l’habitude de me faire insulter, voilà ma première menace de mort !

Laisser un commentaire