L’illusion technologique vue par mon fils de douze ans

Mon dernier fils vient d’avoir douze ans et il ne mâche pas ses mots !

Voici un article qu’il vient d’écrire et que je publie sur mon blog (à 12 ans, il n’a pas encore le droit d’avoir un compte FB à lui…). Croyez-le ou non, je n’ai rien modifié à son texte sinon des corrections d’orthographe (mais il reste encore des fautes, n’étant pas moi-même irréprochable en la matière…) et de la ponctuation.

Certaines de ses phrases sont presque comme des copier/coller puisés dans certains de mes articles mais je sais qu’il ne l’a pas fait car je l’ai vu rédiger son article (sur le portable Linux qu’il utilise régulièrement). Bref, je vous laisse apprécier sa position verbatim.

L’illusion de l’accélération technologique

Bon, je vous vois venir, vous allez me dire que “c’est pas vrai, regarde autour de toi, la technologie s’accélère, tu dit n’importe-quoi..”.

Et je suis là pour vous contredire. Si vous êtes prêt à écouter, je démarre.

Les médias

C’est eux, les marionnettistes, qui tirent sur les ficelles du monde. S’ils disent que “Ça, c’est pas bien”, tout le monde les suit.

Même si le lendemain, ils disent absolument l’inverse, tout le monde va quand même les suivre. Donc, ils ont le contrôle du monde. Eux, pas le gouvernement. 

Bref, ils ont excités tout le monde avec l’IA, le Machine Learning, etc. Et le pire, c’est que, après que tout échoue, ça ne leur retombe PAS dessus. Ils bourrent le monde entiers avec des fausses victoires, des faux miracles, et j’en passe encore, sans jamais perdre leurs crédibilité. Et c’est vrai pour tous les médias, plateaux télé, radio, journaux, réseaux sociaux, etc.

Les faux “spécialistes”

“Les quoi ?”, vous diraient n’importe quel idiot;

Ce sont des escrocs payés par les médias (ou le gouvernement) avec une belle étiquette de “spécialiste” pour dire soit une vérité erroné, ou des des phrases quelconques positives, en faveurs de leur payeurs. Le bon moyen d’identifier ce genre d’escrocs, c’est de lui demander la définition d’un terme connue de son domaine, sur lequel on connaît peu de choses, et vous verrez que cet imbécile vous répondra n’importe quoi.

Les recherches

Ce qui, d’après les médias “font avancer nos connaissance”.

Or, un chercheur ne vous amènera pas toujours (presque jamais en vérité !) des résultats, comme disait De Gaulle : “Des chercheurs qui cherchent, on en trouve, des chercheurs qui trouvent, on en cherche.”

Explication : un chercheur qui, par exemple, cherche à fabriquer de l’or à partir de plomb.

Il peut emballer un bloc de plomb dans un film d’aluminium, pour “voir ce que ça fait”, constater que ça ne se transforme pas en or (ni en rien du tout, d’ailleurs !) et en conclure que pour fabriquer de l’or à partir de plomb, emballer du plomb dans de l’alu, ça ne marche pas. Il va publier ce crachat de mots, et récupérer son salaire.

Si ça marche pas, on injecte plus de moyens, non ?

Oui, mais… non, ça ne marche pas comme ça. Sinon, on en saurait plus sur l’ADN, on aurait trouvé le bon moyen de produire de l’énergie sans carbonisé la planète (sans jeux de mot).

Le problème ne réside pas dans les moyens qu’on injecte dans une recherche, ni la compétence des chercheurs, non, c’est une question de proportionnalité de travail/salaire;

Je m’explique, j’ai démontré, dans le paragraphe précédent, qu’un chercheur pouvait tout simplement RIEN faire, mais quand même ramasser son salaire. Le problème est dans la valeur ajouté du travail supplémentaire, le chercheur, même si il travaille dur, il trouve une piste, et finalise sa recherche, il gagnera exactement la même somme que son collègue, qui n’aura RIEN fait. Donc, il faudrait que le salaire soit proportionnel au travail accomplie. Ce qui, malheureusement, dans la presque totalité des recherches publique, n’est absolument pas le cas.

Résultats

Comme je l’ai dit au début, le monde veut des résultats, ou des réponse.

Or, le problème, c’est que les médias se sont vite aperçues que, des résultats, bah, y en a pas, ou alors, ils sont super négatifs. Les médias ont deux choix, soit ils mentent, soit ils disent que l’étude n’a pas encore aboutie, pour mentir plus tard.

Guerre, ou pas guerre ?

Certains disent que les grands développements scientifiques se font en temps de guerre, ou guerre froide. C’est vrai, mais que dans un domaine : Le militaire. Tout le reste, est en pause pendant la guerre. Vous croyez qu’on a inventé les fraises tagada pendant la guerre ? Non, toute les industries sont en PLS pendant la guerre, c’est pire que le confinement.

Preuves qu’on avance pas.

Dans tout l’histoire de l’humanité, nous avons explorées 5% de nos océans. Nous n’avons mis le pied sur QU’UN autre astre astre que la Terre (la Lune). On ne sait TOUJOURS pas comment soigner le cancer. On ne sait pas réagir DU TOUT face à une épidémie.

Conclusion

  1. La science n’avance pas, c’est presque comme si on perdait des connaissances.
  2. Le développement scientifique et technologique avance à reculons et ne s’accélère pas du tout (ou si, mais à l’envers).
  3. Les médias mentent (quelle surprise !).
  4. Le gouvernement est aveugle.

Laisser un commentaire