12- Chapitre douze – La riche histoire du réseau local

Voici les illustrations en rapport avec le contenu du chapitre 12 – “La riche histoire du réseau local

Le Xerox PARC, le lieu de beaucoup d'inventions importantes dans l'histoire de l'informatique, que ça soit l'interface graphique, l'imprimante laser ou Ethernet. Xerox n'a cependant pas toujours su capitaliser sur l'énorme productivité de ce centre recherche. D'un certain sens, le PARC a été bien plus bénéficiaire à la Silicon Valley qu'à Xerox. Ci-dessus un boitier de connexion Ethernet, un des objet symbole !

Plus sur le Xeroc Parc à http://en.wikipedia.org/wiki/PARC_(company)

Robert Metcalfe tenant un cable Ethernet. Chargé de connecter des ordinateurs du Xerox PARC en réseau, Bob Metacalfe inventa Ethernet. Il créa par la suite sa propre compagnie : 3Com.

Plus sur Bob Metacalfe à http://en.wikipedia.org/wiki/Robert_Metcalfe

Un schéma originale du principe du réseau Ethernet dessiné par Bob Metcalfe lui-même. Fait intéressant, Ethernet accepte qu'il y ait des "collisions" sur le réseau plutôt que de vouloir les éviter à tout prix. Dans ce cas, l'information est envoyée de nouveau.

Le nécessaire de connexion pour les premières versions d'Ethernet (10base5). La première interface Ethernet qui relia les ordinateurs du PARC était volumineuse et coûteuse : $5000 par ordinateur - prix de l'époque !

En fondant 3Com en 1979, le but de Metacalfe était de rendre Ethernet accessible à tous. Cela voulait dire diminuer la taille et le prix de l'interface matérielle. Pari tenu avec la première carte Ethernet disponible en 1982. Ci-dessus, la carte d'extension 3Com Etherlink II pour PC

Plus sur Ethernet à http://en.wikipedia.org/wiki/Ethernet et sur 3Com  http://en.wikipedia.org/wiki/3Com

Dans le sillage du matériel, le logiciel pour réseau commenca à se développer. Novell et son système d'exploitation réseau NetWare est un exemple. Drew Major (ci-dessus) fut l'architecte principal de NetWare. Son équipe effectua des prouesses techniques (certaines jugées impossibles par l'ensemble de l'industrie) qui fournirent une longueur d'avance technique à NetWare pendant des années.

Plus sur Novell à http://en.wikipedia.org/wiki/Novell et sur Drew Major à http://en.wikipedia.org/wiki/Drew_Major

Novell a commencé comme un constructeur de matériel, son premier produit étant un serveur de disques en réseau - à l'époque où les disques durs coûtaient fort cher. Mais le pris des disques ayant chuté, la compagnie fut sur le point d'être dissoute. C'est par un pur hasard que la personne chargée de liquider la compagnie se rendu compte de l'intérêt de se focaliser sur la couche logicielle du réseau. C'est ainsi que fut né NetWare qui permettait de partager des fichiers en réseau. Ci-dessus, un écran de l'interface d'administration de NetWare 3.X

Plus sur Novell NetWare à http://en.wikipedia.org/wiki/NetWare

En 1997, Eric Schmidt, alors Chief Technical Officer de Sun, devint PDG de Novell. A cette époque, les difficultés commencaient à s'accumuler pour Novell. D'un côté, TCP/IP s'imposait en entreprise face aux protocoles propriétaires de NetWare. De l'autre, Microsoft NT prenait de l'importance côté serveur. Mais Eric Schmidt, considéré comme un outsider, n'arriva pas à réformer la compagnie encore habituée au culte de la personnalité centré autour de Ray Noorda, le PDG de Novell de 1982 à 1994. Schmidt quitta Novell pour devenir PDG de Google en 2001.

Plus sur Eric Schmidt à http://en.wikipedia.org/wiki/Eric_Schmidt

Microsoft se lança très tôt dans la course contre NetWare avec LAN Manager, mais sans succès. LAN Manager ne réussit jamais à égratigner la suprématie NetWare. Ce n'est qu'avec Windows NT que Microsoft réussi à damer le pion à Novell. Car contrairement à NetWare, Windows NT allait au-delà de partage de fichiers et d'imprimantes en réseau. NT permettait de faire tourner des applications sur un serveur PC (SGBD, serveur Web)

Plus sur Microsoft LAN Manager à http://en.wikipedia.org/wiki/LAN_Manager

Parmi les concurrents à NetWare, seul Banyan de Vines avait de comparables atouts techniques, mais Banyan n'a jamais réussi à gagner une large base installée et est ainsi resté marginal.

Plus sur Banyan à http://en.wikipedia.org/wiki/Banyan_VINES

Développé par IBM comme alternative à Ethernet, Token Ring était conçu autour du concept de jeton ("token" en anglais). Un ordinateur devait avoir le jeton pour pouvoir utiliser les ressources réseau. Ci-dessus le schéma classique d'un réseau local basé sur Token Ring.

Un connecteur de câble Token Ring typique

Plus sur Token Ring à http://en.wikipedia.org/wiki/Token_ring

Le schéma d'une installation Ethernet 10Base-T qui consacra la prédominance d'Ethernet sur Token Ring. Ethernet était déjà beaucoup plus facile et nettement moins onéreux à mettre en oeuvre que Token Ring. Lorsqu'il réussit à dépasser ce dernier point de vue performances, la partie était perdue pour le réseau d'IBM.

Laisser un commentaire