Allez, avouez, vous aussi vous détestez Noël !

Aujourd’hui, je vous propose une chronique que j’avais rédigé en décembre 2001 sur mon ancien blog. Je viens de la relire et je n’ai pas envie d’en changer un seul mot !

Bien entendu, quelques éléments ont évolué entretemps (ex : je ne fait plus mes courses au « supermarché du coin » depuis que je ne vais plus qu’au biocop de Drumettaz mais bon, c’est un détail… ou le cas des chiens Sony qui date un peu aussi) mais le sens général reste parfaitement valable et bien adapté à cette période déprimante…

Mercredi 19 décembre 2001 – La terrible vérité sur les fêtes de Noël.

Allez, avouez, vous aussi vous détestez Noël !

 

Et allez, nous entrons dans l’horrible période des « fêtes de fin d’année » avec tout son cortège de comportements absurdes et stéréotypés qui s’ensuit.

Soyons clair, je déteste Noël et cette obligation de faire la fête sur commande. Pour moi, un réveillon réussi, c’est une soupe, un yaourt et au lit à 9h30 !

Certaines années (hélas déjà trop lointaines), je suis parvenu à convaincre ma femme d’agir ainsi et  là, c’était le bonheur. Mais, avec les enfants, je dois dire que c’est de plus en plus difficile de faire l’impasse sur ce rendez-vous incontournable.

Alors quoi, serais-je donc le plus repoussant des rabat-joie pour ainsi tourner le dos résolument à cette période de réjouissance populaire ?

Je ne crois pas et je dois dire que je suis vraiment étonné qu’il y ait aussi peu de gens qui fassent comme moi (ou qui osent le mettre en avant…). Car enfin, trouvez-vous vraiment « festif » de  devoir acheter des cadeaux à vos proches à date fixe ?

Trouvez-vous  judicieux de devoir submerger nos chères têtes blondes de jouets qui vont être cassés dans l’heure qui suit ou oubliés les semaines suivantes (et s’en iront ainsi rejoindre les quelques centaines d’autres qui dorment à la cave) ?

Ne trouvez-vous pas affligeant ces tombereaux d’hypocrisie qui se déversent à cette occasion, tous ces beaux sentiments qui s’expriment uniquement parce « c’est Noël et c’est le jour où tout le  monde doit être heureux » ?

Trouvez-vous  intelligent de ratiboiser des millions de sapins qui vont inéluctablement perdre leurs aiguilles sur nos parquets ?

Trouvez-vous  sain et appétissant de se gaver de mets tels que (retenez-vous de vomir, c’est une chronique propre ici !) huîtres, foie gras, dindes farcies et autres buches glacées (je me suis retenue d’écrire « beurk » derrière chaque met car, dois-je le préciser, cette simple énumération m’écoeure complétement…) ?

Ne voyez-vous  pas que les petits personnages plantés dans l’infecte buche glacée synthétique ressemblent trait pour trait aux nains de jardins que les plus lobotomisés de nos concitoyens parsèment sur leurs pelouses (au passager, j’en profite pour exprimer ma profonde sympathie à tous ceux qui dérobent ces nains de jardins, voilà de « l’action directe moderne » bien placée) ?

A propos de buches glacées synthétiques, cette semaine, vision d’horreur au supermarché où je fais mes courses habituelles :  le rayon surgelés a été replacé par des congélateurs débordants de centaines de buches glacées, toutes plus colorées et synthétiques les unes que les autres… Souriez, c’est la fête !

La seule chose que je trouve réjouissante avec Noël c’est de voir comment l’église catholique a complétement perdu le contrôle de cet événement et son impuissance à en faire encore une fête religieuse…

Mais le plus terrible avec Noël, je l’ai entendu hier lors d’un micro-troittoir diffusé sur France-Inter à propos des chiens électroniques (cette nouvelle vague de jouets inventé par Sony, des sortes de Furby mais qui bougent et qui aboient !). On y entendait des mères de famille qui vantaient le côté pratique de ce type de jouet en les comparants à de « vrais » chiens !

Mais jusqu’où est-on tombé dans cet enfer moderne pour que des gens normaux (?) puissent ainsi admettre et proférer une comparaison aussi absurde ?

5 réflexions au sujet de « Allez, avouez, vous aussi vous détestez Noël ! »

  1. Oui.. j’avoue ! JE DETESTE NOEL, le fois gras, les huitres baveuses, les bûches dégoulinantes de beurre, les pères noël qui pendouillent de partout, l’obligation de sourire quand on reçoit LE cadeau débile, l’écharpe hideuse, la bougie de chez Gifi… oui oui oui… je déteste Noël !
    Aaahhh… ça va mieux !

  2. Cette société de conso à complétement dénaturé Noël , d’une fête de la nativité ou on exprimait de la solidarité envers les plus démunis on est passé à une fête de la consommation. Moi qui ne suis guère croyant, j’en viens à ma demander si finalement la société n’était pas un peu plus saine à l’époque ou les gens étaient un peu plus croyant.

    Plus que Noël, ce qui est détestable c’est la société de consommation en général.
    Oui mais sans cette société de conso, quid du développement économique, de la sacrosainte croissance (une religion en chasse une autre) et donc finalement de nos niveaux de vie ???

    Au bout du compte, non, je ne déteste pas Noël mais il faut dire que je vis un peu comme un ours, loin des grandes villes et de toute cette agitation de fin d’année et aussi sans la télé. Du coup Noël, bon …

Laisser un commentaire