Dégoutté par la F1 ? Essayez donc la Formule E !

Il y a longtemps que je ne suis plus la F1 que de loin : le championnat peut être intéressant mais les courses sont soporifiques au point que c’est une punition à regarder !

Mais, heureusement, il y a du nouveau en sport-auto… Depuis quelques années, la formule E (E pour électrique…) fait son chemin et s’installe comme une vraie catégorie (de monoplaces monotype) intéressante et disputée.

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder ce résumé du tout dernier GP disputé :

Plus de dépassement en une course qu’en toute une saison de F1 (j’exagère ? à peine hélas…) !

Pourquoi la formule E réussit-elle là où la F1 échoue à se réformer sérieusement année après année ?

Tout d’abord, les circuits… Profitant de son caractère « non-polluant » et non-bruyant (on aime ou on aime pas mais c’est ainsi), la Formule E peut se permettre de courir au coeur des villes. Sur des tracés totalement artificiels mais assez souvent réussis (ça se discute mais seul le résultat compte).

Ensuite, les voitures… Ce sont des monoplaces (monotype, certes) mais les roues sont couvertes. C’est un détail qui a son importance : les pilotes craignent moins « d’aller au contact » les uns avec les autres car la carrosserie prévient « l’effet d’engrenage » qui a des conséquences dévastatrices sur les monoplaces classiques. Ces deux éléments expliquent en partie l’originalité et l’efficacité de la « recette formule E »… à vous de juger mais je conseille d’y jeter un oeil.

Laisser un commentaire